Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Fermer machines contemporaines

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
les chirobalistes - Héron d'Alexandrie et les manuscrits

Recherches sur la biographie de Héron d’Alexandrie et les manuscrits.
Bibliographie
Il n’y à qu’une biographie sur  héron située au 1er siècle AP JC. Les ouvrages qu’il rédige sont le plus souvent en latin, mais il est grec et vit à Alexandrie,
Ctésibios  est du III S avant JC. Héron est grec mais il vit à Alexandrie sous domination Romaine et il à accès à la grande bibliothèque.
Héron refait est transpose les manuscrits sur la chirobaliste de Ctésibios et de Philon et il est difficile d’en apprécier l’originalité.
Il y à plus de 300 ans entre la découverte et l’utilisation des cette machine, certains auteurs la cite dans l’équipement d’éléments légers de la légion Romaine.
Héron dispose donc d’une chirobaliste et des manuscrits d’Alexandrie. Nous avons vu que Vitruve qui vécut au 1er siècle AV JC, le ne connait pas,
mais Pline l’ancien (21 à 79 AP JC) le cite ainsi que Pappus d’Alexandrie au IV siècle AP JC.
Le manuscrit : Ce qui permet de nos jours de lire des textes anciens écrits il y à 20 siècles et complexe et hasardeux et laisse la place aux aléas de toutes les transmissions.                                                        
 Description et processus : Dans l’antiquité gréco- latine, on utilise plusieurs supports, retenons le rouleau fait de parchemins reliés entre eux, 23 à 25 cm de large
et long de 6 à 9 mètres de long. Il à bien des inconvénients de lecture. Il est écrit de haut en bas sur une ligne qui représenterait de nos jours  une page.
Il faut de la place pour consulter un tel ouvrage, dérouler et réenrouler, la navigation de recherche est compliquée, quand il vieilli il devient rigide est peut casser,
avec le temps devient poussière. En Egypte sous la dynastie lagide voir Ptolémée 1 er, le centre culturel du monde grec passe en moins 388 d’Athènes à Alexandrie,
désormais en langue grecque
. Les éditeurs alexandrins rédigent leurs textes sur rouleaux en grec, et c’est grâce à ces manuscrits et probablement à eux que
les Romains connaissaient bien les auteurs grecs. C’est seulement au III et IV siècle que l’on voit apparaitre une nouvelle forme de support ;
le codex , ancêtre de nos livres dont il est plus facile de consulter et retrouver une page précise. Pendant plusieurs siècles, on a cessé de copier les manuscrits,
principalement dans les monastères, du grec anciens au latin et vieux français avec beaucoup d’erreurs commises.
Presque personne en occident ne sait lire le grec sauf en orient, l’empire Byzantin parle grec le lit et l’écrit en écriture cursive au IX siècle,
voir l’empereur Constantin Porphyrgénète ( 905 – 959)
On comprend donc la difficulté des nombreux chercheurs européens cités qui ont essayés de décrypter les textes qui nous intéresse, la chirobaliste.
Michel Parisse

Date de création : 04/07/2017 @ 16:29
Dernière modification : 04/07/2017 @ 16:29
Catégorie : les chirobalistes
Page lue 129 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^