Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Fermer machines contemporaines

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
les chirobalistes - La chirobaliste par Thevenot 1863


La chirobaliste ou l’engin sidérotone par THEVENOT, 1863.
 
Manuscrits de la bibliothèque nationale par Victor PROU.
 Six manuscrits issus de Paris, Vienne, Vatican. M.C. Wescher.
Les essais d’interprétation de Baldi, Juste-Lipse, de Saumaise, de Perrault, de Folard, de Maizeroy, de Silberocfalag, de Meister, de schneider,
de Dureau de la malle, de Dufour, de Kôchly et Rüstow.
On peut lire que l’emploi des ressorts métalliques semble avoir prévalu pour les petits calibres sous forme de cadres élastiques d’acier, dont
le traité de la bélopée  décrit sa structure complète, avec lesquels les anisocycles ou ocilla de Vitruve présentent une analogie.

En conclusion, Mr Vincent pense  qu’en lisant ses prédécesseurs, qu’il y avait plusieurs engins distincts.

Date de création : 13/02/2015 @ 17:32
Dernière modification : 16/02/2015 @ 11:35
Catégorie : les chirobalistes
Page lue 1945 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^