Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Fermer machines contemporaines

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
recherches diverses - recherches sur la phalarique
catapulte_falae.jpg
The Catapult by Sir Edward John Poynter (1839-1919).
1868-1872.

A Catapult is prepared by the Romans 146 BC in front of the walls of Carthago
sir edward john poynter
Sir Edward John
700 x 594 - 85 ko - jpg
mlahanas.de


cette machine Carthaginoise lance la phalarique lors d'un siège.

 
http://www.mlahanas.de/Greeks/war/CatapultTypes.htm


V
                                       Végèce
                           Traité de l’art militaire      CHAPITRE XVIII.
Comment on peut brûler les tours portatives.
extrait
chargez vos plus grandes balistes de brûlots et de falariques, qui, après avoir pénétré les cuirs ou les petites peaux dont les tours sont couvertes, porteront le feu jusque dans la charpente. Le brûlot est un faisceau de joncs qu'on embrase, qu'on lance comme une flèche et qui brûle tout ce qu'il touche. La falarique est une espèce de dard garni à l'extrémité d'un fer de résistance ; on ménage entre la hampe et le fer un tuyau ; aussi de fer, qu'on charge de soufre, de résines et d'étoupes ; après les avoir allumées, on y entretient le feu par l'huile qu'on fait couler dans ce tuyau ; la falarique, ainsi préparée et chassée avec effort de la baliste contre la tour, perce la couverture, pénètre jusque dans la charpente, et embrase souvent la machine entière.
 
Végèce livre I
Extrait
 on lance avec de grandes balistes des marteaux ou des phalariques qui percent les peaux et les couvertures, et portent le feu dans le bois. Les marteaux sont une sorte de flèches ardentes, qui mettent le feu partout où elles peuvent s'attacher. La phalarique est une espèce de lance armée d'un gros fer, entre lequel et la hampe on entortille des étoupes pleines de soufre, de bitume, de résine, et d'huile incendiaire. Ce trait lancé vivement par les balistes perce les couvertures des tours, s'attache au corps de la machine, et la brûle souvent.


1.                             Institutions militaires - Livre IV - Wikisource 
Les marteaux sont une sorte de flèches ardentes, qui mettent le feu partout où ... La phalarique est une espèce de lance armée d'un gros fer, entre lequel et la .... c'en était fait du nom romain si Manlius, accourant au cri des oies,

De nombreux ouvrages  cites la pharique lancée par des catapultes.
Dans la photo de sir Edward john, celui ci représente une machine Carthaginoise, ressemblant à un scorpion a lames de bois, dans ce cas, l'armée d'Hannibal a utilisée la torsion
.
1.                             Plume - Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines de ...
Athénée dit que les Romains empruntèrent le gaesum aux Ibères 10. ...cette arme existait avant la domination romaine sous les noms de FALARICA et de VERU 1". ...
dagr.univ-tlse2.fr/sdx/dagr/feuilleter.xsp?tome...
  
Il semble, du reste, qu'une arme de fer, assez voisine du gaesum celtique, ait été commune aux peuples de l'Europe à une époque fort ancienne"; dans l'Italie Centrale, cette arme existait avant la domination romaine sous les noms de FALARICA et de VERU 1".
     
1.                   Ibères - Liste d'Armées de Charges
Vers 80, un général romain, Sertorius, qui avait été exilé en Maurétanie, ... utilisaient une sorte de javelot lourd appelé "Falarique" (Falarica)...
ac.bondurand.com/liste259.htm
 
Les Hispaniques utilisaient une sorte de javelot lourd appelé "Falarique" (Falarica) qui était lancé de très près et donc est ici considéré comme le pilum. Certaines fois, on attachait des matières inflammables à la falarique pour en faire un projectile enflammé.
 
1.                   L' Antiquite pas a pas
FALACER : dieu Romain des arbres fruitiers. FALARICA : lourde et longue lance de jet, la falarica avait une large tête de fer triangulaire et un contrepoids ...
www.peuplesantiques.com/fabaries___futile_061.htm -
  
FALARICA : lourde et longue lance de jet, la falarica avait une large tête de fer triangulaire et un contrepoids sphérique en plomb situé à 40 cm en retrait de cette tête.
 
FALARICA, genre de projectile, dont se servent ceux qui combattent du haut de certains ouvrages élevés .... FAMILIARIS ROMANUS, Romain de condition privée. ...
remacle.org/bloodwolf/erudits/Festus/f.htm -
 Falarica, genre de projectil, dont se servent ceux qui combatent du haut de certains ouvrages élevés de main d'homme, et appelés falae.
 
 
FALARICA, genre de projectile, dont se servent ceux qui combattent du haut de certains ouvrages élevés de main d'homme, et appelés falae.
 
falarica, ae, f. : falarique, long javelot enduit de filasse et de poix
falae, arum, f. : tours de bois
.               
 
phalarica ; c'étoit un dard d'une espece particuliere. Voici la description que Tite-Live en fait,
La phalarique étoit donc une longue lance, une espece de pertuisane, & il falloit qu’elle fût grosse, puisque Silius Italicus l’appelle trabs. Son fer avoit trois piés de longueur ; c’étoit une arme blanche, & une arme à feu. Dans le combat de Turnus, décrit par Virgile, AEneid. l. IX. v. 702. la phalarique ne paroît pas une arme à feu. Dans d’autres occasions, on enveloppoit le fer qui étoit quarré, d’étoupes poistées : on y mettoit le feu, & on le lançoit avec la balliste contre les tours de bois appellée fali, & contre les machines de guerre, quelquefois même contre des hommes, dont on perçoit le bouclier, la cuirasse, & le corps en même tems. Ce fut cette sorte particuliere d’armes dont se servirent les Sagontins dans la défense de leur ville, comme
portail.atilf.fr/cgi-bin/getobject_?p.91:118./var/artfla/encyclopedie/...
PHALARIQUE
La phalarique étoit donc une longue lance, une espece de pertuisane, & il falloit qu'elle fût grosse, puisque Silius Italicus l'appelle trabs. Son fer avoit trois piés de longueur; c'étoit une arme blanche, & une arme à feu. Dans le combat de Turnus, décrit par Virgile, AEneid. l. IX. v. 702. la phalarique ne paroît pas une arme à feu. Dans d'autres occasions, on enveloppoit le fer qui étoit quarré, d'étoupes poistées: on y mettoit le feu, & on le lançoit avec la balliste contre les tours de bois appellée fali, & contre les machines de guerre, quelquefois même contre des hommes, dont on perçoit le bouclier, la cuirasse, & le corps en même tems. Ce fut cette sorte particuliere d'armes dont se servirent les Sagontins dans la défense de leur ville, comme dit Tite - Live, que j'ai cité ci - dessus. (D. J.)

1.                             Livre 21: 219-218, l'arrivée d'Hannibal en Italie
 Ils utilisaient une lance nommée falarique dont le fer était garni d'étoupe et ... Avec ses catapultes, elle eut bientôt dégarni les remparts. ... Le sénat romain eut peur. On imaginait déjà Hannibal aux portes de Rome. ...
napapiiri.e-monsite.com/rubrique,livre-21,430601.html
  
Trois tours s'écroulèrent mais les Sagontins ne reculèrent pas. Ils utilisaient une lance nommée falarique dont le fer était garni d'étoupe et enduit de poix enflammée. Hannibal refusa de recevoir les envoyés romains qui repartirent pour Carthage. Là, on les écouta mais seul Hannon était favorable à la paix.
 
1.                   Armée de Carthage - Wikipédia
Son objectif étaient de distraire l'attention des Romains des deux derniers ..... Ils employaient aussi la falarique : un manche en bois de pin avec une ...
fr.wikipedia.org/wiki/Armée_de_Carthage

Tours de siège [

L'utilisation de tours de siège de la part des Carthaginois est documentée en de nombreuses occasions, la première d'entre elle étant le siège de la ville sicilienne de Sélinonte en 409 av. J.-C. Durant le siège, Diodore mentionne l'emploi de béliers et de tours qui « dépassaient de beaucoup la hauteur des murailles ». Ces machines seraient employées peu après au siège .

Les Sagontins avaient une sorte de trait qu'ils nommaient falarique, dont la hampe, de bois de sapin, était cylindrique dans toute sa longueur, à l'exception du côté d'où sortait le fer. Carré comme dans notre pilum, le fer était garni d'étoupe et enduit de poix: (11) il avait trois pieds de long, pour qu'il pût transpercer l'armure et le corps. Mais, lors même que la falarique se serait arrêtée sur le bouclier sans pénétrer jusqu'au corps, elle répandait encore l'effroi, parce qu'on ne la lançait qu'embrasée par le milieu, et que le mouvement seul donnait à la flamme une telle vivacité que le soldat, contraint de jeter ses armes, était exposé sans défense aux nouveaux coups qui pouvaient l'assaillir.
1.                        
de Académie française - 1814 - Foreign Language Study
FALARIQUE. sf Les Anciens ... avec la baliste ou la catapulte. ... sf Terme de Droit Romain. Droit qu'a un héritier institué en Pays de Droit écrit
 falarique : les anciens désignaient par ce mot, tantôt une espèce de dard composé d’artifices que l’on tirait avec un arc contre les tours d’une place forte assiégée pour y mettre le feu, parfois désignait une grosse flèche ferrée à plusieurs pointes et chargée d’artifices, qu’on lançait avec la baliste ou la catapulte.
 
 On voit que la falarique ainsi constituée, lancée soit avec la main, soit à l'aide de machines [ARCUBALLISTA, TORMENTA] 4, put être employée à l'attaque ou à la défense des places; mais elle existait bien avant le temps où l'on eut l'idée d'en faire un projectile incendiaire, et c'est pourquoi Virgile a pu la mettre dans la main de Turnus C'était une arme de guerre ° et de chasse 7, lourd javelot ou épieu, lancé avec la main, mais qui exigeait un grand déploiement de force et qui était considéré comme formidable. Elle ne se distingue d'ailleurs du pilum par aucun caractère essentiel et c'est à ce mot que nous renvoyons pour les exemples dans lesquels on a cru la reconnaître $. E. SAGLIO.
 
 

 


 
 
 


Date de création : 28/01/2010 @ 11:13
Dernière modification : 02/07/2010 @ 14:17
Catégorie : recherches diverses
Page lue 4392 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^