Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Fermer machines contemporaines

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
Antiquité - chronologie de l'onagre
Le nom de la machine monancone Grec à changé avec le temps.

Dans l’ordre chronologique, nous pouvons désigner cette machine:
Nomenclature Grec------------------------------------------- nomenclature Romaine
IIème S av J.C ---------------- III S av J.C ------------------------------------------ IV ème S ap J.C
Le scorpion ------------------ -- la Catapulte---------------------(le scorpion)----------l’onagre, pierrier, machine monancone

L’onagre

L’onagre est le nom que les Romains ont donné à l’engin a torsion à bras vertical à l’extrémité duquel se trouve une fronde (Ammien Marcellin historien Romain, IX S après J.C),dans l’antiquité tardive ( vers le III S après J.C) on appelle « scorpion »la baliste à bras unique ou vertical, autrefois dénommée « onagre » ( voir , Les armes des Romains, de la république à l’antiquité tardive, par Michel FEUGERE, éditions errance,Paris 1993, page 205) dans le même livre page 216( Ammien Marcellin, hist.XXIII,IV,1-7)du même auteur Romain et dans le même ouvrage de M. FEUGERE : on peut lire,Quant au scorpion, appelé maintenant « onagre », etc ????,
Je ne peux pas me référer a quelque chose de certain ??, Parfois cette machine possède une cuillère, mais le butoir de la machine est différent. Il détermine la portée du boulet en tir courbe.
Facile de construction mais provoque des secousses au moment de l’arrêt contre le butoir.

Dans les extraits de HERON D’ALEXANDRIE, traduction Française de Victor PROU, et œuvre numérisée par Marc Szxajcer, page 15/24, repère 10, on peut lire : les Grecs avaient un 3ème système à moteur névrotone (faisceau de fibres, ou la torsion), mais à bras unique, ils lui (les Grecs) lui donne le nom de scorpion. Les Romains modifièrent la nomenclature de ces machines, le scorpion devient pour eux une catapulte.

Dans le livre d’ALAN WILKINS, ROMAN ARTILLERY, shire archaeology, page 67,
Il désigne cette machine onagre, repère 53, sur l’image il y a 4 versions d’engins que ces historiens ont reconstruit.

Dans l'encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers,
l'onagre: c'est ainsi que plusieurs auteurs appellent la catapulte. César, lui donne tantôt le nom d'onagre ou catapulte. Procope, dans sa description du siège de Rome par les Goths, lui donne le nom d'onagre,"il lance des pierres comme un âne sauvage.

Ammien-Marcellin Livre XXIII chapitre IV
(4)Voici comment s'établit le scorpion, qu'on appelle aujourd'hui onagre
 
(6) Quand le scorpion doit fonctionner, on charge la fronde d'un boulet de pierre: quatre hommes placés des deux côtés de la machine compriment, à l'aide de treuils et de cordes, d'énormes ressorts, et ramènent ainsi le style en arrière jusqu'à une position presque horizontale; une clavette tient alors le tout en arrêt. Debout derrière le scorpion, le pointeur prend sa mire, puis, d'un coup de marteau bien appliqué, fait sauter la clavette; le style s'échappe avec une violence qu'amortit le coussin; mais la fronde a lancé son boulet, qui va tout briser sur sa route.
(7) Cette machine s'appelle tantôt "tormentum", de "torquere", "tordre", parce que l'effet qu'elle produit est en raison de la torsion qui fait la force des cordes; et tantôt scorpion, parce que le style se termine en forme de dard. Enfin, de nos jours, on lui a donné le nom d'onagre, c'est-à-dire âne sauvage, parce que cet animal, quand il est poursuivi, lance de ses pieds de derrière des cailloux avec assez de force pour briser la poitrine ou fracasser le crâne des chasseurs.



Date de création : 24/03/2009 @ 18:23
Dernière modification : 07/01/2012 @ 15:35
Catégorie : Antiquité
Page lue 5269 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^