Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Fermer machines contemporaines

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
matériaux de construction - élements métalliques d'une cheirobaliste
Différents éléments métalliques de la cheirobaliste

structure_en_fer_module.jpg
Pièces en fer forgé, assemblage et matage des éléments à chaud


























structure_de_base.jpg

















Le repère 1, est l'élément supérieur qui relie les 2 modules de faisceaux
Le repère 2 est l'élément qui relie les modules de faisceaux et permet la fixation sur la semelle de la glissière












pieces_assemblage.jpg


Pièces d'assemblage de la structure inférieure
le repère 1 ,comporte 2 pièces
le repère 2, pièces centrale.
les repères 3, ce sont les ferrures rivées sur la structure et permettre la fixation sur la semelle-glissière.






modiolus_en_bronze.jpg


















le repère 1, modiolus, modiolis ou barillet en bronze coulé.
Le repère 2, cuneolus ou clavette sur laquelle s'enroule les faisceaux, en fer forgé.
On voit bien les 6 trous qui permettent le brochage du modiolus une fois la tension réglée.
.





http://www.leg8.com/textes/artillerie_romaine/scorpion_vitruvien.php

Les sources archéologiques.
Les seules parties conservées sont, en effet, les parties métalliques, comme les modioli (barillets servant à la tension du cordage), les crémaillères, les roues à cliquet des treuils ou plus rare, les plaques ornementales qui décoraient et protégeaient la face antérieure du tablier des scorpions. Tout le reste a soit disparu, soit été réemployé. Ainsi peu de projectiles, boulets ou flèches ont été retrouvés, car retaillés par la suite.
En fait, la découverte la plus importante pour notre scorpion vitruvien, du premier siècle avant J.C a été faite aux pieds d’une tour de l’enceinte de la ville romaine d’Ampurias en Espagne. Il s’agit d’un blindage d’acier complet d’un capitulum avec des modioli eux aussi en acier qui s’étaient soudés au capitulum. Cette découverte a fait faire un bond en avant considérable aux recherches sur l’artillerie antique. Pour la première fois, l’on avait retrouvé un vestige quasi-complet que l’on pouvait comparer au texte de Vitruve qui, au Livre X de son De Architectura, nous explique comment fabriquer cette machine. D’autres découvertes plus récentes ont permis aussi d’autres interprétations sur la postérité de ces machines, comme à Crémone, où a été ainsi retrouvé une plaque frontale en bronze avec ses décorations ainsi que sur le limes en Roumanie, à Orsova et à Gornéa.




L’engin chalcotone ( ou a ressorts de bronze)de PHILON de BYZANCE, a-t-il perduré ?
 
Oui, pour les machines de petites dimensions, manubalistes, voir chirobalistes
 
Philon est Grec du 2ème siècle av J.C.
                                
La catapulte tardo-républicaine,à cadre de bois (voir les exemplaires d’Ampurias et Teruel)est plutôt encombrante.
 
Dans le haut empire Romain,-27 av J.C à 235 ap J.C, l’artillerie repose toujours sur la torsion,(tormantum).
Sous le règne de Trajan, (98 à 117 après J.C) les faisceaux sont facilement démontables, donc la partie qui contient le faisceau de fibres est métallique, puisqu’il y a des blocs de réserve.
Voir aussi les machines représentées sur la colonne Trajan à Rome
Les éléments de la catapulte de Lyon, sont métallique, période ?
En 69 après J.C les balistes sont toujours en bois. En effet pour les machines puissances, car la métallurgie de l’époque n’est pas en mesure de fournir des aciers à ressort de grande dimension pour remplacer les faisceaux de fibres annimal.Il existe a cette époque des machines en bois car on garde ce qui marche bien et puis des machines à cadres métalliques, type cheirobaliste et carrobaliste.















Date de création : 06/01/2009 @ 18:37
Dernière modification : 12/09/2016 @ 16:14
Catégorie : matériaux de construction
Page lue 5492 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^