Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
Machines de sièges - Trépan
Le trépan :

Dyadès et Chaaréas, disciples de Polyeidos et ingénieurs d'Alexandre, construisent des tours d'attaque mobiles sur des roues; ils inventent le trépan, sorte de bélier qui glissait sur des rouleaux , ainsi que des engins propres à arracher les créneaux ( le corbeau destructeur) et à escalader les murailles.

Du trépan.
Si nous voulons renverser promptement le mur, nous le perforerons au moyen de nombreux trépans.
Ces trépans doivent être des pièces de bois d’un doigt d’épaisseur, à l’extrémité desquelles est clouée une bande de fer, de douze doigts de largeur (0,23 m) et huit de hauteur (0,15 m) portant une mèche en son milieu; à l’autre extrémité on doit fixer un cylindre en bois, aminci dans la partie centrale, de manière à pouvoir le tourner par la poignée, soit avec des barres, soit avec les mains.
Le cylindre doit également être muni d’un autre pivot, tournant dans une crapaudine poussée par une barre, qui accompagne toujours la mèche qui fait le trou.
La longueur totale de la barre qui constitue le trépan ne doit pas être inférieure à cinq pieds
 

Date de création : 28/06/2008 @ 13:07
Dernière modification : 16/07/2010 @ 20:01
Catégorie : Machines de sièges
Page lue 5388 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^