Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Fermer machines contemporaines

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
machines de marine - Tactique navale
Tactique navale:

Le navire romain est un vaisseau à rames (birème,trirème,quadrirèmes,quinquérèmes selon le nombre de rames en hauteur), à faible tonnage (à peine supérieure à 200 tonnes).
Les Romains sont si médiocres marins que leur tactique consiste à transformer autant que possible le combat naval en combat terrestre. Cela grâce à une innovation principale : le corbeau (corvus il s'agissait d'une sort de ponts-levis muni de deux crochets de fer qui permettaient d'immobiliser le navire adverse et qui servait de passerelle pour l'infanterie qui débarquait sur le navire ennemi)

Ils utilisèrent aussi le harpax, une catapulte à bras vertical projetant un grappin muni d'une chaîne, le dauphin et l'asser. Il y avait de nombreuses machines de jet disposés sur leurs ponts.
Avant la première guerre punique, la marine romaine est insignifiante. La marine Romaine n'est pas d'inspiration grecque, c'est la menace de la flotte carthaginoise équipée de quinquérèmes qui a poussé les romains à copier ceux-ci pour les combattre.
La tradition raconte qu'ils y sont parvenus grâce à l'aide des grecs (socii) installés dans le sud de l'Italie.
Cette première bataille sans expérience fut une défaite.
Pour compenser leur manque de dextérité et de savoir faire naval, ils utilisent leur atout, la qualité de leur infanterie navale, dérivée de leur légionnaire. Pour ce faire, ils utilisent le corbeau. Cet invention est une simple passerelle basculante pourvue d'un croc à son extrémité, ce dernier se fiche dans le pont de l'adversaire et permet alors au fantassin de parvenir facilement à bord du navire à conquérir, la supériorité de l'équipement pour le corps à corps de ceux-ci, fait ensuite la différence. Ils allaient vite se reprendre avec la victoire de Mylae. Rome, qui préféra les trirèmes, réussit à en construire cent en deux mois en 261 av. J.-C. Au fil de l'expérience acquise, ils allaient combattre Carthage jusqu'à ses portes.
Exemple de la quinquérème Romaine longue de 40 mètres et large de 7m. L'équipage était composé de 300 marins et de 120 fantassins de marine commandés par une vingtaine d'officiers et de sous-officiers


Armée byzantine et Marine byzantine

 
Stratégies et armes
Les leçons militaires du passé ont été codifiées, préservées et transmises par les Byzantins grâce à l'usage de manuels militaires. En dépit de leur terminologie parfois archaïsante, ces textes forment la base de la connaissance actuelle de la science navale byzantine. Les principaux textes ayant été conservés sont les chapitres sur les combats navals (peri naumachias) dans la Tactica de Léon le Sage et Nicéphore Ouranos (tous deux s’inspirant largement de la Naumachiai du VIe siècle et d’œuvres antérieures)112, complétés par les passages relevants du De administrando imperio de Constantin VII Porphyrogénète et d’autres textes d’auteurs byzantins et arabesb 3.
 
L’importance et le volume des projectiles durant les combats navals peuvent être évalués grâce aux textes racontant les expéditions crétoises du Xe siècle. Ils font mention de dix mille chausse-trapes, cinquante arcs et dix mille flèches, vingt navires transportant des ballistrai avec deux cents boulons appelés myai (« mouches »). En outre, chaque dromon transporte cent javelots122.



Date de création : 27/06/2008 @ 17:22
Dernière modification : 13/02/2017 @ 16:44
Catégorie : machines de marine
Page lue 6361 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^