Généralités

Fermer Histoire

Fermer collection de maquettes

Fermer maquettisme

Fermer album photos d'expos

Fermer reportage et concours

Fermer Le moyen âge

Fermer Communauté GuppY

Machines de jet

Fermer Antiquité

Fermer Machines de sièges

Fermer Machines de tension

Fermer Moyen Age

Fermer machines de sièges

Fermer machines de marine

Fermer machines Spéciales

Fermer mécanismes des machines

Fermer matériaux de construction

Fermer armes de poing

Fermer recherches diverses

Fermer Images anciennes des machines

Fermer l'aérotone

Fermer les chirobalistes

Recherche



Webmaster - Infos
test1
test1
machines de sièges - Sapes et mines
sapes et mines :

(le sapeur est appelé aussi taupin) une technique pour venir à bout d’une tour ou muraille était de saper sa base, on construisait un tunnel ou une tranchée protégée par des madriers et peaux fraîches (galerie de sape) et qui arrivait sous l’ouvrage. On remplissait l’espace de paille, fagots et bois plus gros, de cochons gras morts, on utilisait aussi de la poix, huile, souffre, bitume, puis on mettait le feu. Si c’était sous la muraille, la sape avait été étayée, la chaleur faisait éclater les pierres et mortier, provoquant l’effondrement.

sape.jpg






















Les troupes de Phillipe-Auguste utilisent cette technique contre les places fortes de Boves, Chateau Gaillard, le Mans et St Jean D'Acre.Les sapeurs sont très recherchés, au début du XIIIèmeS, ils sont payés 18 deniers par jour, autant que les arbalétriers.

Pour contrer le travail des taupins, on écoute pour déterminer l'emplacement de la mine puis on perce une contre mine, et avant que les 2 tunnels se rejoignent on enfume avec des fagots et du souffre en prenant soit de fermer de son côté.


Lors d'un siège, les assiégés se méfiaient des mines, pour les détecter ils prenaient soin de disposer des bassines remplies d'eau, si la surface se ridait en cercles concentriques, c'étaient les coups de pics.

Date de création : 27/06/2008 @ 17:15
Dernière modification : 15/03/2009 @ 17:39
Catégorie : machines de sièges
Page lue 4842 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^